Après le départ de Nathalie Blum, le Conseil d’administration du Don en Confiance a désigné sa nouvelle directrice générale en la personne de Rachel Guez.

Diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Reims et après une première expérience chez Accenture comme consultante en transformation, Rachel Guez se lance dans l’entreprenariat en fondant une entreprise de services à la personne. Elle conserve en parallèle des missions salariées, pour un cabinet conseil dans un premier temps puis pour Alstom où elle pilote la séparation de la branche Transport du groupe. Bénévole depuis plusieurs années, c’est en 2016 qu’elle a rejoint le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire en intégrant la Fondation Casip Cojasor à la Direction des opérations du pôle ESS. Elle a eu pour mission de structurer l’offre et de développer les services proposés aux bénéficiaires, tout en s’inscrivant dans une démarche de qualité et innovation sociale.

A ce titre, elle entend s’employer, avec l’ensemble des acteurs du Don en Confiance, à développer sa notoriété et sa représentation auprès des diverses instances et à renforcer sa crédibilité auprès du secteur associatif et du public.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai rejoint le Don en Confiance. J’ai toujours eu à cœur d’œuvrer pour l’intérêt général. Une centaine d’organisations est contrôlée par le Don en Confiance. Néanmoins, de par le travail et l’énergie déployés par les permanentes et les bénévoles afin de maximiser l’impact vertueux des bonnes pratiques de gestion et de gouvernance, c’est le secteur dans son ensemble que le Don en Confiance contribue à faire progresser. C’est donc une grande joie pour moi de prendre la direction générale de cette belle institution et de la guider vers de nouveaux défis.

Rachel Guez, Directrice générale

Les initiatives et les appels aux dons se multiplient alors que la guerre fait rage en Ukraine quelques jours après l’invasion russe. Depuis le début de la guerre, plus de 500.000 Ukrainiens se sont réfugiés dans un pays voisin, comme l’a annoncé l’ONU ce lundi. Nourriture, produits d’hygiène ou encore matériel médical sont nécessaires pour ces personnes ayant fui le conflit, mais également pour la majorité encore présente en Ukraine, parfois terrée dans le métro face aux risques de bombardements. Zoom sur les organisations labellisées par le Don en Confiance qui s’engagent, se mobilisent ou encore lancent un appel public à la générosité.

VISION DU MONDE


Vision du Monde, à travers le réseau World Vision, se tient aux côtés des familles touchées par cette crise. Plus de 7,5 millions d’enfants vivant en Ukraine sont gravement menacés par l’escalade soudaine des tensions. Vision du Monde intensifie actuellement ses plans d’intervention pour répondre aux besoins les plus urgents des enfants ukrainiens réfugiés et intervenir dans les pays limitrophes. Les équipes en Roumanie sont déjà mobilisées pour accueillir l’arrivée massive de ces familles de réfugiés. En parallèle, l’ONG recherche des partenaires en Ukraine avec lesquels elle pourrait travailler afin de garantir une aide humanitaire aux enfants faisant face au conflit sur place. 

ACTED


« À ce jour, quelques 377 000 personnes seraient entrées en Pologne, 71 000 en Roumanie et 94 000 en Moldavie. Il y a des dizaines de kilomètres d’embouteillages pour quitter les zones de conflit et entrer dans les pays voisins. Les gens attendent des journées entières dans leur voiture. Certains décident de laisser leur véhicule et de terminer le voyage à pied avec peu d’affaires. Il est difficile de trouver de l’essence, il fait très froid, il n’y a pas d’eau, ni d’installations sanitaires le long du chemin. La plupart sont des femmes, des enfants et des personnes âgées. Ils ont besoin d’une aide d’urgence pour se protéger du froid, se procurer des repas chauds et de l’eau », explique le Directeur Pays d’ACTED en Ukraine.

Alors que le nombre de victimes civiles continue d’augmenter et que les dommages aux infrastructures clé augmentent, ACTED renforce sa réponse humanitaire au soutien des personnes en déplacement, déplacées à l’intérieur du pays ou restées dans les zones de conflit : une aide en espèces, de l’eau, de la nourriture et des repas chauds, des couvertures, des articles d’hygiène et des moyens de se chauffer.

ACTION CONTRE LA FAIM


Action contre la Faim se mobilise et envoie des équipes d’urgence évaluer les besoins des populations réfugiées en Pologne et en Moldavie. Les premières informations remontées font état de besoins importants en eau, hygiène, assainissement, accès aux soins et en santé mentale. En effet, beaucoup de réfugiés ont fui avec peu d’effets personnels pour se mettre à l’abri le plus vite possible. 

Action contre la Faim en lien étroit également avec des partenaires humanitaires actifs en Ukraine évalue la possibilité de les soutenir rapidement. Avec les combats et les bombardements, les besoins en abris et biens de première nécessité sont nombreux. L’accès à l’eau et à l’assainissement devient aussi un enjeu crucial au fil des jours.

AMNESTY INTERNATIONAL


« Nos équipes continuent de suivre de près la situation en Russie. Depuis que l’armée russe a attaqué l’Ukraine, le Kremlin ne fait qu’accentuer sa répression des mouvements antiguerre. Cette répression des voix critiques n’est malheureusement pas nouvelle dans la Russie de Vladimir Poutine. Cela fait plusieurs années que la liberté d’expression est en net recul dans le pays. »
Amnesty International enquête, alerte et agit pour la protection de la population civile et la défense des droits humains partout dans le monde.

CARE


Afin d’apporter une aide d’urgence à la population ukrainienne, l’ONG internationale CARE unit ses forces avec l’association People in Need. People in Need est l’une des ONG les plus importantes d’Europe de l’Est qui agit en Ukraine depuis le début du conflit en 2014. Ensemble, ils organisent des distributions d’urgence (nourriture, eau, kits d’hygiène) et apportent également un soutien financier et psychosocial aux personnes touchées par les violences.

LA CHAÎNE DE L’ESPOIR


L’association est en contact permanent avec ses confrères en Ukraine qui ont constitué une véritable chaîne d’hôpitaux à l’ouest du pays, en particulier à Ternopil et Loutsk, zones proches de la frontière polonaise. Les correspondants ont ainsi transmis une liste précise de leur besoin à l’ONG :

– Kit de traumatologie : instrumentation, consommables d’asepsie, fixateurs externes…
– Consommables : gants, bandages, compresses hémostatiques, tulles gras, fils de suture…
– Médicaments : antibiotiques, anticoagulants…

La priorité de la Chaîne de l’espoir est de répondre le plus précisément et rapidement aux besoins humanitaires.

COALITION PLUS


L’ONG fait un appel à la générosité pour équiper un hôpital militaire à KIEV. Tous les fonds récoltés lors de cette campagne iront directement à cette opération d’urgence et ne seront affectés à aucun autre projet.

LA CROIX ROUGE FRANCAISE


La Croix-Rouge française lance un appel à dons, en soutien de la Croix-Rouge ukrainienne, du Comité International de la Croix-Rouge et de toutes les sociétés Croix-Rouge qui interviennent dans les pays limitrophes, pour venir en aide à toutes les populations touchées par le conflit. C’est la puissance du Mouvement Croix-Rouge qui se mobilise pour venir en aide aux habitants d’Ukraine.

MEDECINS DU MONDE


Présente en Ukraine depuis 2015, l’ONG est très attentive envers la population civile touchée, en particulier dans les Républiques indépendantes autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. « Nous craignons pour la vie de nos usagers dans une région où 30 % d’entre eux ont plus de 60 ans et nécessitent une surveillance constante et un accès aux médicaments pour les maladies chroniques dont ils souffrent » peut-on lire dans un communiqué.

L’ORDRE DE MALTE


L’Ordre de Malte France souhaite apporter une première aide d’urgence de 300 000€ pour soutenir les associations Ordre de Malte de Pologne, Hongrie et Slovaquie. Une aide indispensable pour nourrir, loger et secourir les réfugiés, en majorité des femmes et des enfants, qui ont tout laissé derrière eux.

PLAN INTERNATIONAL


En raison du conflit en Ukraine, des milliers de personnes ont déjà fui vers des pays voisins. Face à cette situation catastrophique pour les enfants, en particulier pour les filles, Plan International se mobilise et lance un appel à dons. Plan International se mobilise en Moldavie, en Pologne et en Roumanie aux côtés de partenaires locaux déjà engagés 24 heures sur 24 pour fournir des soins, répondre aux besoins de première nécessité et apporter une aide psychosociale aux enfants réfugiés et leur famille.

LE SECOURS CATHOLIQUE


Alors que le conflit s’intensifie en Ukraine, le Secours Catholique Caritas France lance un appel aux dons pour venir en aide aux civils. Les déplacés et les réfugiés mais aussi les Ukrainiens restés sur place ont un besoin urgent d’aide humanitaire. Les fonds récoltés seront alloués à son partenaire Caritas Ukraine qui, sur le terrain, se mobilise pour répondre aux besoins essentiels de milliers de personnes. L’association ukrainienne distribue des produits de première nécessité aux personnes les plus vulnérables. Les besoins se font particulièrement sentir à Odessa, Kiev et Kharkiv et dans les territoires situés à l’ouest du pays. Caritas est aussi présente dans l’aide au regroupement des familles et dans l’organisation des déplacés qui fuient le conflit.

LE SECOURS ISLAMIQUE FRANCE


Face au drame provoqué par la grave crise en cours en Ukraine, le Secours Islamique France prépare une mission exploratoire pour évaluer les besoins et les réponses humanitaires à apporter en urgence. Les équipes se tournent vers les pays frontaliers comme la Pologne et la Roumanie, où des centaines de milliers de réfugiés continuent d’affluer. 

LE SECOURS POPULAIRE


Le Secours populaire français a diffusé un appel « Halte à la guerre, ne laissons pas la misère s’ajouter au malheur ». L’association a déjà prévu de mobiliser sur son fonds d’urgence, la somme de 50 000 euros pour déployer des actions dans les zones identifiées. Le Secours populaire « appelle toutes les bonnes volontés, les enfants avec son mouvement Copain du monde à exprimer leurs soutiens par des messages et gestes concrets de solidarité à l’égard de toutes celles et tous ceux qui subissent les effets de cette tragédie ». 

SOS VILLAGES D’ENFANTS


Présente sur place depuis 2003, l’ONG organise la mise en sécurité des enfants et des familles qu’elle accompagne. L’association va mobiliser 200 000 euros sur ses réserves propres ainsi qu’un appel à l’aide humanitaire pour maintenir les actions sur place. 

L’UNICEF


Les équipes de l’UNICEF sont mobilisées et intensifient leurs efforts en Ukraine pour répondre à l’urgence des besoins des enfants et atténuer leurs souffrances extrêmes afin de leur permettre l’accès à l’eau, aux soins de santé, à l’éducation et à la protection.

OEUVRE DE SECOURS AUX ENFANTS (OSE)


Depuis 2009, l’OSE soutient financièrement la Maison d’enfants « ALUMIM » de JITOMIR qui accueille 60 enfants juifs. Dès le lendemain du déclenchement de l’offensive militaire et des premiers bombardements, ces enfants, orphelins pour la plupart, ont dû fuir JITOMIR avec l’équipe éducative et le Grand Rabbin de JITOMIR et de l’Ukraine occidentale Shlomo WILHELM. Les enfants et leurs accompagnants, soit 150 personnes au total, se sont réfugiés en urgence à Czernovitz près de la frontière roumaine.

L’OEUVRE D’ORIENT


L’Œuvre d’Orient appelle aux dons pour soutenir les familles ukrainiennes en difficulté, en Ukraine ou ayant fui leur propre pays. Des collaborateurs de l’Œuvre d’Orient analysent actuellement les besoins à la frontière ukrainienne. L’Œuvre d’Orient est en proximité avec tous les ukrainiens et particulièrement les gréco-catholiques. 

ÉLECTRICIENS SANS FRONTIÈRES


Électriciens Sans Frontières lance un appel aux dons pour soutenir les populations déplacées dans les pays limitrophes. Votre soutien sera indispensable pour intervenir efficacement à la hauteur des besoins évalués.

Le samedi 5 février, le cyclone Batsirai a touché l’île de Madagascar causant des dégâts matériels considérables. Des vents allant jusqu’à 165 km/h et des pluies diluviennes ont ravagé des milliers d’habitations et laissé place à la désolation sur cette île de 28 millions d’habitants, au large de l’Afrique. Batsirai, qui a soufflé sur Madagascar dans la nuit du 5 au 6 février, est le deuxième épisode météorologique de grande ampleur à frapper l’île en quelques jours. Le 28 janvier, la tempête tropicale Ana y avait fait 55 morts. Face au désastre, les ONG se mobilisent et lancent un appel à la générosité publique.

L’UNICEF, la Croix-Rouge, Médecins du Monde, CARE International, la Fondation Raoul Follereau…, point sur quelques organisations labellisées par Le Don en Confiance ayant lancé des collectes de fonds ou faisant appel à la générosité.

LA CROIX ROUGE


La Croix-Rouge française s’associe à l’appel à dons lancé par la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Cet appel permettra dans un premier temps de fournir à 50 000 personnes une assistance en matière de santé, d’abris temporaire, d’articles de première nécessité, de financement en espèce, de premiers secours, de soutien psychologique, d’accès à l’eau potable, ou encore  d’hygiène et d’assainissement.

Le plan d’urgence comprend également une phase de relèvement et de réhabilitation qui s’inscrit sur une durée de 12 mois.

L’UNICEF


Suite au passage du cyclone, l’UNICEF alerte sur l’enfance en danger puisque centres de soin et écoles ont été endommagés. En prévision de la catastrophe, l’ONG avait déjà commencé à distribuer du matériel humanitaire d’urgence, tels que des tentes, du matériel pour l’eau et l’assainissement, des kits d’hygiène et des fournitures scolaires. A ce jour, les grands axes d’intervention de l’UNICEF consiste à :

  • installer des réservoirs d’eau, réparer le réseau hydraulique endommagé, s’occuper du traitement et de la purification de l’eau ainsi que de la construction de latrines d’urgence.
  • fournir des médicaments, des équipements médicaux et autres articles nécessaires.
  • mettre à disposition des kits éducatifs récréatifs et des kits de développement de la petite enfance ainsi que des fournitures scolaires
  • assurer des transferts monétaires d ‘urgence pour soutenir le rétablissements de 10.000 familles touchées

ALLIANCE URGENCES


Parmi les 6 ONG qui la composent, l’Alliance Urgences en comprend 5 labellisées par le Don en Confiance : Action Contre la Faim, CARE France, Médecins du Monde, Plan International et Solidarités International. Mobilisées très tôt pour se préparer à l’arrivée du cyclone, les membres d’Alliance Urgences ont procédé aux évaluations des dégâts et des besoins dans les régions touchées afin d’apporter une première assistance aux sinistrés en matière de :

  • Soins de santé primaire, premiers secours psychologiques
  • Aide alimentaire
  • Distribution de « kits ménage » (matériel de cuisine, couvertures…) et de « kits de dignité » (matériel d’hygiène, jerricans, purificateurs d’eau…).

LA FONDATION RAOUL FOLLEREAU


La Fondation Raoul Follereau a tenu à apporter une réponse aux appels à l’aide pour assister les milliers de personnes en situation de précarité rassemblées dans des centres d’hébergement de fortune. Grâce à cette réponse rapide elle a contribué efficacement à fournir un soutien notamment en matière d’hygiène et d’approvisionnement en eau.