François Gayral

Après une longue carrière dans le secteur marchand, convaincu par un ami contrôleur bénévole, François Gayral rejoint le Don en Confiance en 2016 avec pour objectif la recherche d’un engagement afin de contribuer à une meilleure cohésion sociale. Aujourd’hui responsable de cercle de contrôleurs, il nous raconte son aventure au Don en Confiance.

Qu’est-ce qui te plaît dans le milieu associatif ?
F. G : Dans le milieu associatif tourné vers l’intérêt général, je suis très impressionné par l’engagement des personnes que je rencontre. J’y ressens une volonté d’agir de manière concrète pour améliorer les fondamentaux de la société, à savoir lutter contre l’exclusion, aider à la réinsertion, soutenir et accompagner ceux laissés sur le bord du chemin par une mondialisation débridée, ici et à l’étranger. Cet engagement sur ces valeurs est sans concession, au prix de salaires très bas à compétences égales par rapport au privé.

Enfin je découvre que les modes de fonctionnement et les contraintes opérationnelles y sont très similaires à ceux du privé. Ces structures sont régies par les mêmes exigences en termes de rigueur et de professionnalisme.

Que t’apporte ta mission en tant que bénévole ?
F. G : Au delà de la découverte d’un monde que je ne connaissais pas, c’est bien l’accompagnement des organisations qui m’apporte le plus de satisfaction. Les aider à progresser sur leur gouvernance, fonctionnement et pilotage des opérations est un gage de confiance vis-à-vis des donateurs. Pour cela il m’a d’abord fallu comprendre ce nouvel environnement, puis savoir prendre du recul sur mon expérience passée et me remettre en cause, enfin mettre humblement à contribution mes compétences.

Ces étapes préliminaires franchies, l’accompagnement peut s’effectuer dans la confiance et l’écoute avec pour ultime satisfaction la mise en œuvre des plans d’amélioration pour répondre à nos référentiels d’exigence.

En quoi consiste ta mission de responsable de cercle bénévole ?
F. G : Les contrôleurs travaillent au quotidien dans un contexte d’isolement, ayant plus de contact au sein des organisations qui leur sont affectées qu’avec les équipes du Don en Confiance où ils ont choisi d’exercer leur bénévolat. L’animation d’un cercle doit aider à répondre à ce paradoxe. Pour cela j’essaie donc de :

  • donner du plaisir à se retrouver, s’écouter, s’entraider.
  • favoriser la dynamique de groupe propice au partage de nos problématiques et à la recherche de solutions pour au final nourrir la qualité de nos rapports.
  • être disponible pour chacun et chercher de l’aide à l’extérieur du cercle quand cela s’avère nécessaire.
  • susciter la participation du cercle à la vie associative au travers d’échanges entre pairs et de groupes de travail sur les fondamentaux du Don en Confiance.

Quel est ton meilleur souvenir au Don en Confiance ?

F. G : J’en citerai deux :

  • Côté organisation contrôlée, je garde un souvenir ému quand la gouvernance d’une structure nous a fait part de sa satisfaction sur l’accompagnement. Le renforcement du pilotage des opérations et une visibilité accrue sur la pérennisation de la mission sociale sont des résultats qui procurent beaucoup de satisfaction partagée entre la gouvernance de l’organisation et le contrôleur.
  • Coté animation du cercle, un de mes meilleurs souvenirs remonte au jour où nous avons trouvé avec le contrôleur et l’organisation concernée l’approche permettant de répondre à une problématique ancienne et délicate soulevée de manière récurrente par la commission d’agrément.

De quelle(s) manière(s) est ce que tu contribues à la mission du Don en Confiance ?

F. G : Tout d’abord par la qualité des rapports entretenus au sein du cercle de contrôleurs. C’est un investissement lourd et un travail collectif, indispensable pour conduire des débats constructifs en audition des rapports intermédiaires ou en Commission d’Agrément pour les renouvellements de label. Ensuite par la dynamique de l’animation de mon cercle qui consiste à inciter les contrôleurs à partager leurs expériences et transversaliser leurs pratiques. Enfin par la participation à la vie associative pour renforcer les fondamentaux de notre mission et susciter des vocations en faisant connaître le Don en Confiance à l’extérieur.

DEVENEZ CONTRÔLEUR(E) BÉNÉVOLE AU DON EN CONFIANCE !

Le Don en Confiance est à la recherche de nouveaux bénévoles dans toute la France pour assurer la fonction de contrôleur d’une (ou deux) organisation(s) labellisée(s) aux côtés de la centaine de bénévoles qui constituent actuellement les équipes.

ð Pour plus d’information sur la mission, cliquez ci-après
Plus de renseignements sur les profils recherchés et les démarches à suivre