Articles

Bonne nouvelle. Après une année creuse en 2018, les montants des dons aux associations ont augmenté de 3,5% l’année dernière. C’est ce que souligne le « baromètre de la générosité des Français en 2019 » que vient de publier France générosités, syndicat professionnel des associations et fondations faisant appel public à la générosité.

Réalisé auprès d’un panel de 46 associations et fondations aussi diverses que le Secours Populaire, Action contre la Faim ou encore l’Institut Pasteur, cette reprise ne semble pourtant pas suffisante pour rattraper la baisse inédite accusée l’année précédente. Une baisse liée en partie à la suppression de l’ISF, la hausse de la CSG et la mise en place du prélèvement à la source. Le montant global des dons en 2019 est donc revenu au niveau de 2016 et la difficulté à recruter de nouveaux donateurs reste un problème majeur.

2020 : Quels impacts économiques du Covid-19 sur le tissu associatif ?

Le Mouvement Associatif a publié lors du confinement deux analyses d’une étude sur l’impact du Covid-19 sur les associations en France. La première se base sur les réponses de 10.000 responsables associatifs, la seconde sur celles de 16.000. Il en ressort que :

55 % des associations prévoient des conséquences économiques de cette crise dans les 6 mois. Les principales conséquences évoluent petit à petit avec l’avancée de la crise :

  1. Une perte de revenus d’activité significative : 27 %
  2. Une difficulté de trésorerie : 24 %
  3. Une baisse des aides financières publiques : 22 %
  4. Une perte de subventions : 21 %
  5. Une baisse des aides financières privées : 15 %

Pour les associations employeuses, l’impact est beaucoup plus fort sur l’ensemble de ces pertes économiques avec jusqu’à 46 % d’entre elles qui estiment une perte de revenus d’activité significative.

28 % des associations employeuses ont moins de 3 mois de trésorerie devant elles, alors que ce chiffre est de 14 % pour l’ensemble des associations.

Trois propositions au gouvernement pour soutenir et développer la générosité

Pour soutenir les associations et les fondations, notamment dans un contexte de besoins exceptionnels liés à la crise du Covid-19, France générosités adresse au gouvernement trois propositions de mesures concrètes pour développer la générosité en France :

  • Pour les donateurs assujettis à l’impôt sur le revenu : une augmentation jusqu’au 31 décembre 2020 du taux de réduction d’impôt prévu à l’article 200, 1 du CGI de 66 à 75 % du montant des versements dans la limite d’un montant unitaire de 1000 euros sur le modèle de la collecte d’urgence Notre-Dame.
  • Pour les donateurs non-assujettis : la création d’un crédit d’impôt exceptionnel sur la contribution sociale généralisée égale à 75% des montants des dons.
  • Dons de RTT : les dons de RTT affectés au compte-épargne temps et le don de RTT au profit de salarié menant des activités de bénévolat.

En savoir plus sur les impacts du Covid-19 sur les associations

France générosités met à disposition toutes les ressources, les actualités et les informations ici
(page remise à jour quotidiennement)