Guitariste américain de metal, Jason Becker apprend à 21 ans qu’il est atteint de Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) connue également sous le nom de maladie de Charcot. Terrible pathologie neurodégénérative, la SLA affecte les cellules nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière entraînant au fur et à mesure la disparition de l’action musculaire volontaire. Âgé aujourd’hui de 51 ans, l’artiste n’a jamais lâché le combat et continue à entretenir son image et sa notoriété dans le milieu musical.

Révélé essentiellement aux états-unis et au japon sur le plan commercial et artistique, il embrasse au début des années 90 un début de carrière impressionnant. A 19 ans, il réalise Perpetual burn un album de guitare électrique d’inspiration néo-classique qui deviendra vite référence et challenge de virtuosité pour les amateurs du genre.

Alors que sa carrière prend un tournant majeur – David Lee Roth (ex chanteur de Van Halen) lui propose à l’époque de le rejoindre dans son groupe – les médecins lui diagnostiquent une Sclérose Latérale Amyotrophique. Nouvelle effroyable pour un artiste qui peu de temps après enregistre un album mais perd progressivement l’usage de ses membres et ne peut plus assumer de concerts. Puis le verdict tombe, Jason n’a plus que trois à cinq ans à vivre!

Enfermé dans son propre corps, il perd petit à petit sa capacité à jouer, se mouvoir, parler, respirer. Pourtant, son esprit demeure intact ainsi que son désir de composer et exprimer sa créativité. Après une trachéotomie et grâce à un système développé par son père à l’aide d’un programme permettant de suivre les mouvements de ses yeux, il parvient à écrire de nouveaux morceaux.
En 1996, Jason sort l’album Perspective, fruit d’un immense travail dont les compositions sont jouées par des musiciens de premier plan dans le milieu de la guitare.

Trente ans après cette funeste révélation, Jason Becker est toujours bel et bien « on the stage ». Son implication sur le web, notamment sa présence sur des médias tels que YouTube, lui permettent de collecter des dons et de faire connaître tant sa musique que sa maladie. Régulièrement cité et repris par la jeune génération soucieuse de perpétuer son travail et le modèle qu’il incarne, son courage et son talent font de lui un individu hors norme largement reconnu par ses pairs.

Le dernier album de Jason Becker dont voici un extrait est sorti en 2018.

En savoir plus sur la SLA

Lire l’interview de Christine Tabuenca, directrice générale de l’ARSLA