Cantine du Monde

1,5 million d’enfants de moins de 5 ans meurent de malnutrition chaque année dans le monde et plus d’un milliard sont vulnérables. Selon le plus récent rapport de l’ONU 2021, la pandémie du Covid-19 a contribué très fortement à empirer les crises alimentaires partout sur la planète. 1 personne sur 3 vit en situation d’insécurité alimentaire. Entre 118 et 132 millions d’humains ont été précipités dans la faim suite à la pandémie. Plus de 75 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance et 15 millions d’entre eux souffrent d’émaciation (maigreur extrême). Face à ce constat alarmant, l’association PARTAGE avec les Enfants du Monde s’engage plus que jamais dans la cause et lance en décembre son initiative Cantine du monde. Prêts à relever le challenge 2-4-8?

Qu’est-ce que le challenge 2-4-8 des Cantines du monde ?


Le challenge lancé par l’association PARTAGE consiste à mobiliser la population française autour d’une expérience à la fois culinaire et digitale en nous invitant à faire nos courses puis :

  • à préparer 2 recettes entrée-plat ou plat-dessert,
  • pour 4 personnes
  • avec seulement 8€.
  • Enfin à partager ce défi sur les réseaux sociaux avec le #challenge248. Voir toutes les conditions en cliquant sur le lien.

L’initiative a pour but de sensibiliser le grand public aux nombreux enjeux liés à la faim dans le monde et de récolter des fonds qui permettront d’offrir au moins un repas par jour à des milliers d’enfants se trouvant dans une situation d’insécurité alimentaire.

PARTAGE a lancé l’opération Cantines du Monde afin de donner accès à l’alimentation au plus grand nombre, et garantir un bon développement physique et cognitif des enfants. Cette initiative renouvelée permet d’offrir à des milliers d’enfants victimes d’insécurité alimentaire au moins un repas par jour grâce aux actions d’alimentation ou de nutrition, menées le plus fréquemment dans le cadre des cantines scolaires.


Grâce à l’initiative Cantines du Monde :
· 1 100 enfants mangent chaque midi un repas à la cantine scolaire Madagascar.
· des produits alimentaires sont distribués à 45 familles dont 150 enfants Népal.
· 59 enfants bénéficient du programme de soutien scolaire et d’un repas au restaurant scolaire – Roumanie.

En savoir plus


Rendez-vous sur : Cantines du Monde
Lire également notre interview de Yolaine Guérif, directrice générale de Partage avec les Enfants du monde


En vidéo


Pour la 6e année consécutive, le Syndicat de la librairie française (SLF) et le Secours populaire français proposent l’opération solidaire « Donnez à lire », visant à offrir des livres jeunesse aux enfants et adolescents éloignés de le lecture.

Le principe de « Donnez à lire » est simple : entre le 16 octobre (veille de la Journée mondiale du refus de la misère) et le 20 novembre (Journée internationale des droits de l’enfant), les clients des librairies indépendantes sont invités à ajouter un livre jeunesse à leurs achats et à le remettre à leur libraire. Ce livre sera offert à un enfant ou à un adolescent accompagné toute l’année par les équipes du Secours populaire et participera au travail de sensibilisation mené par l’association dans le cadre de son mouvement « Copain du monde ».

Pour la deuxième année consécutive, François Busnel renouvelle son soutien en parrainant l’édition.

En 2020, grâce à « Donnez à lire » et malgré un contexte particulièrement difficile, 15 000 livres ont été collectés par 400 librairies, puis offerts à des enfants accompagnés par le Secours populaire.

En savoir plus


Octobre Rose 2021

Vendredi 1er octobre marque le lancement de la campagne #OctobreRose2021 sur le dépistage précoce et la lutte contre le cancer du sein. Le mois se couvre de rose pour mieux parler d’un sujet encore trop souvent tabou et anxiogène. Pourtant, comme le rappelle la Ligue contre le Cancer, un dépistage réalisé à temps peut sauver la vie ! Simple et 100% remboursé, il doit être fait tous les deux ans, dès 50 ans. Zoom sur ces associations labellisées par le Don en Confiance qui se mobilisent pour que la parole se libère et que la recherche avance. Alors parce que #cesseinsjytiens !

La Ligue contre le Cancer


En France, chaque année, 58 500 personnes, dont 1 % d’hommes, développent un cancer du sein et 12 100 en décèdent. Ainsi, en 2021, 1 femme sur 8 risque d’être touchée. Pour lutter contre ce fléau, le dépistage et le diagnostic précoce sont essentiels : un rendez-vous de dépistage annulé ou une mammographie décalée, c’est risquer un diagnostic et une prise en charge trop tardifs, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques. Pourtant, détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90 % des cas ! La baisse drastique du taux de participation au dépistage en 2020 nous inquiète particulièrement et nous pousse à marteler cet appel urgent pour la remobilisation des populations concernées : malgré le contexte sanitaire, continuez à vous faire suivre et dépister, prenez soin de votre santé !

Professeur Daniel Nizri, Président bénévole de la Ligue contre le cancer.


A l’occasion d’Octobre Rose 2021, la Ligue contre le cancer organise, dans l’Hexagone, en Corse et en Outre-mer, de nombreuses opérations de sensibilisation, de mobilisation et d’information que vous trouverez en vous rendant sur le site dédié de l’association : Octobre Rose

En savoir plus : Lire également notre Interview de Frédérique Jeske, Directrice générale de la Ligue

La Fondation Arc pour la Recherche sur le Cancer


Après une baisse du dépistage lors de la pandémie de Covid-19 (on est passé d’à peu près 50 % à 42 % pendant l’année 2020), il faut relancer la machine. 

Professeur Éric Solary, oncologue et président du conseil scientifique de la Fondation ARC.


A l’occasion d’Octobre Rose 2021, La Fondation Arc pour la recherche médicale a mis en place une campagne de sensibilisation accessible en vous rendant sur le site dédié de l’association : Octobre Rose

La Fondation pour la Recherche Médicale


Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme : il représente selon l’Institut national du cancer 33 % des cas de cancers féminins. En 2018, environ 58 500 nouveaux cas de cancer du sein ont été diagnostiqués en France. Si cette maladie est encore responsable de plus de 12 100 décès cette même année, le taux de mortalité qui y est associé diminue régulièrement depuis les années 90. Cette amélioration s’expliquerait par un meilleur dépistage (60 % des cancers sont aujourd’hui détectés à un stade précoce) mais également par le développement de thérapies toujours plus efficaces. Actuellement, 87 % des patientes sont en vie 5 ans après le diagnostic. Le cancer du sein peut également toucher les hommes : les cancers du sein masculins concernent moins de 1 % des cancers du sein.


Lire le dossier de la FRM sur le cancer du sein dans le cadre de : Octobre Rose

L’Institut Gustave Roussy


Chaque année en France, le cancer du sein touche plus de 58 000 femmes et provoque 12 000 décès. Bien que la grande majorité des patientes guérissent, le cancer du sein reste la 1ère cause de décès par cancer chez la femme. C’est pourquoi la prévention, le dépistage et le développement de nouveaux traitements font l’objet de plusieurs programmes de recherche ambitieux à Gustave Roussy. 

Parce que tout n’est pas rose, faîtes un don à l’Institut pour soutenir le programme « COMPASS : 3 ans pour faire 3 fois plus contre le cancer du sein triple négatif » dans le cadre de Octobre Rose