Le 4 août dernier, les habitants de Beyrouth ont fait face à une explosion de grande ampleur. Ce désastre a frappé alors que le pays subissait déjà une crise économique accentuée par un réseau électrique instable et un système de santé surchargé pour cause de pandémie. ONG de solidarité internationale, Électriciens Sans Frontières s’est rendue en urgence sur place. Zoom sur sa mission de terrain.

L’accès à l’électricité est indispensable en situation d’urgence et de post urgence

Le pays recense des dégâts humains et matériels majeurs, le système électrique s’en retrouve d’autant plus fragilisé. On constate des coupures de courant régulières, les zones ravagées par l’explosion ne sont plus alimentées en électricité et certaines installations électriques intérieures sont désormais dangereuses. Les besoins en électricité étant devenus une priorité, Électriciens Sans Frontières a dépêché une équipe sur place pour répondre aux besoins de la population et mettre son expertise au service d’autres organisations de solidarité comme la Croix Rouge, le Secours Populaire ou l’association Beit el Baraka.

Près de 5 tonnes de matériels électriques ont été acheminées. En parallèle, les membres travaillent à la sécurisation d’installations électriques d’habitations en réhabilitation. 200 lampes solaires ont également été distribuées afin de répondre à des besoins collectifs, comme ceux de l’hôpital de la Quarantaine, mais aussi à des besoins individuels puisque de nombreux habitants ont été fortement affectés par la double explosion.

Marc, responsable de la mission, explique :

Une première distribution de lampes solaires individuelles a été effectuée à destination de personnes seules et en situation de précarité. Ces lampes répondent à des besoins multiples comme l’éclairage du logement ou le déplacement en soirée et la nuit. Elles permettent aussi de rétablir la communication car elles offrent la possibilité de charger un téléphone portable. Notre action se poursuit pour répondre aux besoins exprimés par les acteurs locaux .

Agir au-delà de l’urgence et reconstruire en privilégiant l’énergie solaire

Si la réponse aux besoins urgents d’électricité est en cours, il faut d’ores et déjà penser à la reconstruction, en tenant compte des impératifs posés par le dérèglement climatique. Les énergies renouvelables permettent justement l’accès à une énergie efficace tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. À Beyrouth, l’équipe d’Électriciens sans frontières s’attelle ainsi aux diagnostics pour l’installation de près de 10 centrales solaires sur des écoles en reconstruction.

Cette action d’urgence est déployée en partenariat avec le Centre de crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, CMA-CGM, Prysmian, Fondation Nexans, Legrand, Fondation Schneider Electric, Kohler-SDMO, UFE, Gimelec, Enedis. En étroite collaboration avec les organisations : Croix rouge française et libanaise, Secours populaire libanais et Beit el Baraka.

Électriciens Sans Frontières est une Organisation labellisée le Don en Confiance

Un mois après la déflagration provoquée par l’inflammation d’énormes quantités de nitrate d’ammonium stockées dans un entrepôt du port de Beyrouth, le bilan ne cesse de s’alourdir. Selon les derniers chiffres publiés par les autorités libanaises, la catastrophe aurait provoqué la mort de 188 personnes, généré plus de 6.500 blessés, laissé des quartiers entiers de la capitale dévastés et plusieurs dizaines de milliers de personnes sans abri. Face à cette situation d’urgence, les associations et fondations se mobilisent et lancent des appels à dons. Secours Populaire, Action Contre la Faim, l’UNICEF…, un point sur quelques organisations labellisées par Le Don en Confiance ayant lancé des collectes de fonds.

5 des membres de L’ ALLIANCE URGENCES


Les six ONG membres de l’Alliance Urgences dont 5 labellisées Le Don en Confiance (Actions Contre la Faim, CARE France, Médecins du Monde, Plan International, Solidarités International) appellent aux dons pour aider à l’approvisionnement en eau et en électricité, à la distribution de kits de première nécessité, à de l’aide alimentaire et à des soins.

Faire un don à :

LE SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS


Le Secours Populaire français a débloqué un premier fonds d’urgence de 100.000 euros et lance un appel aux dons pour pouvoir poursuivre sa longue histoire de solidarité fraternelle qui le lie à la population libanaise depuis 45 ans maintenant. Par ailleurs l’association lance également un appel à bénévoles pour venir renforcer les équipes sur place.

Faire un don au :

L’OEUVRE D’ORIENT


L’association chrétienne l’Oeuvre d’Orient lance une collecte pour remettre sur pied les hôpitaux et les dispensaires chrétiens.

Faire un don à :

ASMAE – Association Sœur Emmanuelle


Les équipes d’ASMAE sur le terrain travaillent avec les associations locales pour évaluer les besoins. Elles ont rencontré les habitants de Beyrouth pour comprendre la situation avant d’agir et ont besoin d’aide pour continuer leurs missions.

Faire un don à :

L’UNICEF


L’Unicef a débloqué 200 000 euros de fonds d’urgence et lance un appel à la générosité pour renforcer le soutien aux enfants et leurs familles. Sur le terrain, les équipes ont entrepris les actions suivantes :

  • la distribution d’eau potable aux personnes vivant dans la zone directement touchée,
  • la réalisation d’évaluations sur les entrepôts, les écoles, les chambres froides, les systèmes de distribution d’eau et les installations sanitaires,
  • l’utilisation de 90% des stocks de vaccins qui ont pu être sauvés de l’entrepôt endommagé dans le port,
  • un encadrement psychosocial pour aider les enfants à faire face au deuil et aux traumatismes,
  • un appui aux réunifications familiales pour les enfants qui ont été séparés de leur famille,
  • une collaboration suivie avec de jeunes volontaires pour participer au nettoyage dans différentes zones,
  • la mise en place d’un programme de transfert d’argent liquide pour l’aide au logement temporaire des familles déplacées suite à la perte de leur maison.

Faire un don à :

ACTED


Acted lance un appel de 10 millions d’euros pour soutenir 30 000 personnes touchées par la catastrophe. Les équipes d’Acted ont procédé à une évaluation rapide des besoins les plus urgents concernant les abris, les biens de première nécessité, l’accès aux services de base, la santé et la protection.

Faire un don à :

LA CROIX ROUGE FRANÇAISE


La Croix Rouge Française lance un appel à dons pour venir en aide aux victimes, notamment par la distribution de colis alimentaires et d’hygiène, le financement d’activité de « clinique mobile », d’abris pour les personnes sans logement, d’équipements de protection individuelle contre le Covid-19 et la réparation d’ambulances hors d’état en raison de l’explosion.

Faire un don à :

ÉLECTRICIENS SANS FRONTIÈRES


Électriciens sans Frontières déploie sur place compétences et moyens :

  • 500 lampes solaires expédiées dans l’urgence ont été ou vont être distribuées pour permettre aux familles déplacées de disposer d’un éclairage autonome,
  • 4 tonnes de matériels électriques seront acheminées afin d’aider à sécuriser les installations électriques des habitations en cours de réhabilitation,
  • l’association travaille également sur l’alimentation photovoltaïque de 6 centres de formation à l’électricité avec une capacité d’agir dépendante encore des moyens financiers dont elle disposera.

Faire un don

SOLIDARITÉ LAÏQUE


Solidarité Laïque et ses organisations membres ont lancé un appel à dons pour soutenir les organisations de la société civile laïques qui sont déjà à pied d’oeuvre pour aider les victimes, quelles que soient leurs croyances et leurs confessions. Les dons serviront à aider les victimes et leurs familles qui se retrouvent sans logement et dans le dénuement le plus complet. Ils permettront aussi de distribuer des colis alimentaires et des kits d’hygiène.

Faire un don à

L’ORDRE DE MALTE


Malteser International, la structure d’aide humanitaire de l’Ordre Souverain de Malte, a immédiatement créé un fonds pour soutenir les interventions de l’Ordre de Malte au Liban. Déploiement d’unités médicales mobiles dans les zones les plus affectées pour fournir gratuitement des soins et des médicaments alors que les infrastructures de santé ont été lourdement endommagées ; nettoyage des décombres dans les quartiers transformés en champs de ruines ; distributions de colis alimentaires aux familles les plus fragilisées ; hébergement de ceux qui n’ont plus de toit dans le Centre de Chabrouh… de nombreuses actions ont déjà été mises en œuvre pour apporter une aide d’urgence aux victimes.

Faire un don à :

OXFAM


L’Oxfam France lance un appel aux dons afin de fournir une assistance aux personnes affectées par l’explosion de Beyrouth. Oxfam travaille au Liban depuis 1993 en fournissant une assistance humanitaire aux personnes vulnérables touchées par les conflits et en promouvant le développement économique, la bonne gouvernance aux niveaux local et national et les droits des femmes grâce au travail de partenaires sur place. Oxfam contribue également à la protection et à l’autonomisation des femmes et des hommes marginalisés.

Faire un don à :

LE SECOURS CATHOLIQUE-CARITAS


Le Secours Catholique-Caritas France se mobilise en débloquant un premier montant de 40 000 euros pour abonder le fonds d’urgence mis en place par Caritas Internationalis. L’association en appelle à la solidarité pour soutenir les populations sinistrées.

Faire un don

LE SECOURS ISLAMIQUE FRANCE


Le Secours Islamique France propose un kit d’urgence (matelas + couverture). Sur place depuis 2012, l’association est à pied d’oeuvre et se mobilise pour apporter une aide d’urgence à la population.

Faire un don au :

PARTAGE AVEC LES ENFANTS DU MONDE


Les partenaires de l’association sont mobilisés sur place pour évaluer les besoins des familles et mettre en place toutes les actions possibles au profit des plus fragiles. Face à l’ampleur de la catastrophe l’association a débloqué un fonds d’urgence pour aider les enfants et leurs familles.

Faire un don à :